lITTLEGODIV

Posted in Non classé on 24 janvier 2016 by pH

liTTleGoD4 Sans titre-1

Années de merde après années de merde ? Non. La nouvelle année est toujours l’année zéro de la pensée.

Posted in Non classé on 9 janvier 2016 by pH

bonne année 2016

[Skholè, skholes]

Posted in tHis is a pHorme's blog on 13 décembre 2015 by pH

A.     subst. : proprement arrêt
a.     repos, loisir ;
i.     occupation studieuse, entretien savant, étude ;
ii.     lieu d’étude, école ;
iii.     produit de l’étude, traité, ouvrage ;
b.     relâche, trêve ;
c.      inaction, lenteur, paresse ;

B.     adv.
a.     à loisir, à son temps, lentement, pas à pas ;
b.     avec peine, difficilement

Skholè – terme dont proviennent, entre autres, « école » ou « school » – a, en grec ancien, le sens général d’un arrêt, d’un répit ou d’une trêve, d’une suspension temporelle.

Mais cette suspension n’est pas conçue par les Grecs comme une parenthèse, ni un divertissement, ni comme un luxe : loin d’être seconde par rapport à ce qu’elle suspend, elle est première en valeur – l’occupation liée à la subsistance, l’affairement de la vie quotidienne, un certain type de travail, se dit, par opposition et avec un certain mépris, a-skholia, privation de skholè ; la skholè désigne en effet la temporalité propre des activités qui font, aux yeux des Grecs anciens, la dignité de l’existence proprement humaine – et au delà, divine –, par opposition aux occupations serviles qui sont la marque d’une soumission aux besoins de la vie animale.

Cette temporalité se caractérise fondamentalement par sa liberté, c’est à dire par son détachement – en droit si ce n’est en fait – vis à vis de toute échéance et de tout compte : le temps « skolaïque » ou « scolaire » est « calme », « tranquille » voire « lent » (traductions possibles de l’adjectif skholaios) parce qu’il est le temps de la maîtrise du temps, un temps dans lequel l’action peut se dérouler à loisir, prendre son temps, se donner le temps au lieu d’être emportée par lui, comme à l’accoutumée : un temps libre, souverain.

Ainsi, relèvent de la skholè les pratiques du jeu, de la gymnastique, des banquets, du théâtre et des arts, et, à certains égards, la participation aux affaires publiques, la politique. Ce qui rapproche toutes ces activités entre elles, c’est en effet une forme de « gratuité » – qui tient à leur caractère auto-finalisé – et la liberté qu’à la fois elles supposent et engendrent. C’est pourquoi le mot en vient rapidement à désigner plus particulièrement l’activité studieuse, puis les lieux et les ouvrages d’étude eux-mêmes : l’étude et la lecture fournissant l’un des meilleurs paradigmes de la skholè, de ce temps librement suspendu dans lequel peut se déployer une activité qui est à elle-même sa propre fin, et dont la pratique élève et anoblit celui qui s’y consacre.

Ne nous leurrons pas

Posted in pHuck on 28 novembre 2015 by pH

L’attentat le plus meurtrier, les massacres de masse, l’ignoble événement, ce sera la semaine prochaine. Et on nous interdira de manifester. Mais on ne nous empêchera pas de refuser et de résister coûte que coûte jusqu’à la véritable désobéissance : celle de diffuser et d’agir sans jamais rien lâcher.
Et non, nous ne crèverons pas tout de suite, nous assisterons juste à l’agonie de beaucoup d’autres avant cela.

cop21.jpg

 

GTOQP, GSUIé des plâtres. Mais bientôt OP.

Posted in Non classé on 24 mai 2015 by pH

travail-normes-02

Loin de Charlie, mais près du cœur

Posted in Non classé on 11 janvier 2015 by pH

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

après la pluie… le beau temps !

Posted in Non classé on 11 janvier 2015 by pH

13601869

Charlie n’avait pas fini de nous faire rire ! Il organise la manif la plus ridiculement poilante du XXIème siècle, rien que ça !
Faudra y être !
Pour ma part, je compte bien me marrer un grand coup et je vais me frayer un chemin entre le boucher d’extrême droite et le représentant local Biélorusse.
Je vous ramène des images, promis !
J’en pisse dans mon froc d’avance.
Ah, je savais que ce journal créerait un jour l’événement, après l’avoir raillé.